Vous êtes l'université : le Service Universitaire d'Activités Physiques et Sportives (SUAPS)

Les services méconnus de l'université

Publié le 28 mars 2019 Mis à jour le 2 avril 2019

Pour ce numéro du mois d'avril marqué par la labellisation #génération2024 nous nous sommes intéressé au Service Universitaire d'Activités Physiques et Sportives (SUAPS). Le SUAPS c’est une Équipe pédagogique de 10 enseignants titulaires du second degré et 10 animateurs qualifiés qui ont pour mission principale d’initier, d’organiser et de mettre en œuvres des activités physiques et sportives pour toute la communauté. C'est également 15 agents BIATSS et de nombreux vacataires horaires pour assurer l’accueil, l’entretien, la maintenance de nos nombreuses infrastructures. Nous sommes partis à la rencontre de Françoise, Romain, Maylin et José pour en savoir plus.

Point COMMUN : Bonjour et merci de répondre aux questions de Point COMMUN ! Pouvez-vous vous présenter et nous présenter votre parcours à l'Université Paris Nanterre ? Quelle est votre fonction au sein du SUAPS ?

José : Je m'appelle José Esteban, je suis professeur d'éducation physique et sportive. Arrivé au SUAPS il y a maintenant une dizaine d'années, j'ai été recruté sur un profil de poste spécifique en charge du rugby, de la plongée et des activités athlétiques y compris la préparation physique.

Je me suis investi avec passion pour être conduit à diriger le service du SUAPS depuis maintenant 6 années. Ainsi, militant de l'activité physique comme vecteur d'équilibre et de réussite universitaire, très récemment en octobre 2018, j'ai été nommé vice président en charge du Sport de la Santé et du Bien-être pour notre université. Ce positionnement politique est fort et novateur, non seulement en terme d'image mais aussi en vue de la construction d'un projet d'établissement pour nos étudiants et personnels. Il ne faut pas oublier de ce projet la notion d'empreinte sociétale, car l'université à une mission également à accomplir dans son territoire.

Romain :
Je m’appelle Romain DAVID, j’ai 30 ans. J’ai fait mes premiers pas à l’Université Paris Nanterre en 2009 en tant que stagiaire en vue de l’obtention de mon Brevet Professionnel. À la suite de cela, j’ai travaillé pour le SUAPS comme vacataire en tant que coach sportif chargé des cours collectifs. En parallèle, j’ai obtenu mon BNSSA (Brevet National de Sécurité et Sauvetage Aquatique), dont la formation a été dispensée par le SUAPS.

En 2012, toujours avec le soutien du SUAPS et plus particulièrement de M. François LAURENT, maître de stage, j’ai été motivé pour passer mon BPJEPS Activité Aquatique et de la Natation pour obtenir le titre de Maître Nageur Sauveteur et ainsi postuler au poste de MNS vacant. Enfin, après l'obtention de mon diplôme et du concours ITRF d'Educateur Sportif en Natation, j'ai décrocher un poste de titulaire et la responsabilité de Chef de bassin. Mes missions consistent à veiller à la sécurité des usagers, aux respects des règles d’hygiène et de sécurité, et à la dispense de cours aquatiques (cours de natation et cours d’aquagym, aqua-bike). J'ai également en gestion l’encadrement de l’équipe M.N.S (3 agents de catégorie B et 10 vacataires). J’organise nos différentes missions et assure la gestion des emplois du temps en fonction des occupations (UFR STAPS, associations et adhérents).

Maylin : Je m’appelle Maylin Garcia Tamayo, je suis arrivée à l’Université Paris Nanterre en septembre 2013 pour faire un stage de 6 semaines dans le cadre de mes études de BTS Assistant de Manager. L’année d’après, j’ai été recrutée en qualité de vacataire saisonnier, puis agent d’accueil. Ce poste n’était pas en relation avec mes études mais par remplacement lors de mon stage, j’ai pu découvrir ce métier qui de plus m’a permis de continuer dans un environnement que j’ai tout de suite apprécié.

Françoise : Je m’appelle Françoise Amiaud, certifiée EPS, en poste au sein du SUAPS depuis 18 ans. Je suis arrivée sur un poste d'enseignante spécialité sport co petit terrain. Une première formation m'a permis de me spécialiser en FITNESS. (15 ans) Puis j'ai pris la direction du SUAPS pendant 2 mandats (2005 - 2013) Une seconde formation (naturopathie et posturologie) m'a permis de me lancer dans le secteur santé au sein du SUAPS, avec l'ouverture de cours collectifs de posturologie, de proposer une formation spéciale santé auprès des étudiants (Bonus Santé) et d'offrir un espace conseil nutrition/santé dédié aux étudiants et personnel de la maison.

PC : Que préférez-vous dans votre métier au quotidien ?

Romain : Ce que je préfère dans l’exercice de mon métier c’est que chaque jour est différent, avec son lot de surprises et d’imprévus. J’aime aussi particulièrement le contact avec le public, j’ai l’opportunité de pouvoir transmettre ma passion du sport. J’ai aussi la chance de travailler dans un environnement agréable, avec une bonne entente entre les différents personnels du SUAPS et une entraide au quotidien avec mes différents collègues.

Maylin : Ce que je préfère, c’est le contact avec le public mais aussi avec le sport. En effet, n’étant pas une grande sportive de base travailler dans le centre sportif m’a permis de me familiariser avec le sport et d’en pratiquer. J’apprécie la diversité des journées, à chaque jour ses particularités. Mais sur un plan plus personnel, ce poste et mes missions m’ont permis de sortir d’une certaine timidité et de perfectionner le Français, étant cubaine d’origine.

Françoise : Dans le désordre , la possibilité de se former, le travail en transversalité avec plusieurs collègues, le partage des connaissances issues de mes formations auprès des étudiants et du personnel de l'université, la possibilité de proposer des projets évolutifs, la liberté de mener à bien ses projets pédagogiques (les objectifs et leurs évaluations primant sur les contraintes administratives), l'épanouissement personnel.

José : Je dirai faire cours avec les étudiants mais surtout développer et mettre en place un projet ambitieux.

PC : Nous avons la chance d'avoir des infrastructures sportives particulièrement développées à l'université. Quels sont nos spécificités et nos points forts ?


José : Notre point fort est que nous sommes propriétaire des installations. Nous pouvons ainsi disposer sans contraintes des équipements pour proposer de façon privilégiée des activités et assurer les formations. Nous devons être dans le top 5 des universités françaises en possédant, un bassin de nage olympique, une piste d'athlétisme, 3 gymnases, des courts de tennis, un mur d'escalade, 2 dojos, un ring de boxe. Cette richesse d'équipements et cette diversité permet la pratique de plus de 50 activités différentes.

Romain :
La force de notre université est, d’une part ses infrastructures sportives développées mais aussi leurs diversifiées, d’être en mesure de proposer une multitude d’activités sportives grâce notamment à ses deux complexes sportifs que sont le SUAPS et les bâtiment H et I, mais aussi grâce à sa piste d’athlétisme et sa piscine.

Posséder une piscine de taille olympique est ce qui nous démarque des autres établissements car peu d’université en France en possède une. C’est un atout considérable pour nos étudiants de l’UFR STAPS dans leur cursus. C’est aussi une grande chance pour les autres étudiants, le personnel et le public extérieur d’avoir accès à une telle infrastructure.

Maylin : Ayant des infrastructures polyvalentes, nos points fort se déclinent par l’offre des activités proposés, les tarifs annuels peu onéreux qui facilitent l’accès au sport dans sa généralité tant pour les étudiants, le personnel de l’université et pour les personnes extérieures.

Par ailleurs, La piscine Olympique dont dispose le Centre sportif est accessible à tout public. La coordination du centre avec les bâtiments H et I permettent d’élargir la plage d’activités. Si on doit retenir un point essentiel du Centre Sportif, c’est sans doute ses amplitudes horaires qui s’étalent de 8 H à 22 H sans interruption du lundi au vendredi, ainsi qu’une ouverture matinale le samedi de 9 H à 13 H.

Françoise : A échelle et qualité moindres, l'université offre des infrastructures sportives comparables à un campus anglo saxon. Le nombre d'installations, gymnases, salles divers de pratiques, mur d'escalade, piscine regroupés dans la partie centrale de l'université, donne un accès optimales aux activités sportives, que peu d'universités françaises peuvent proposer. L'aspect sport/santé de notre université fait partie des points ultra positifs de notre vitrine.

PC : Pouvez-vous nous en dire plus sur la diversité des publics internes et externes traités par le SUAPS ?

Romain :  Aux SUAPS nous avons la chance d’accueill
ir des publics divers. Des étudiants, le personnel de tous les corps de métier présent sur l’Université, ainsi que des personnes extérieures ; ce qui amène une grande mixité d’âge et de niveau sportif. Cette diversité entraine une meilleure dynamique dans les cours en poussant chacun à se dépasser. Elle permet aussi de garder des liens sociaux pour les retraités, de nouvelle rencontre entre étudiant et personnel.


 
Maylin : Le SUAPS a pour vocation l’enseignement des activités physiques et sportives de ce fait nous avons une forte population étudiante. Cependant, nous accueillons aussi le personnel de l’université qui bénéficie d’un tarif préférentiel, ainsi que les différents organismes comme Collèges, Lycée, Associations et Clubs.

Françoise :
 Nous touchons tous les âges de 18 à 88 ans. des couches sociales populaires au cadre moyen (car les prix d'adhésion sont très bas)

José : Nous avons également des conventions avec des clubs et la mairie de Nanterre pour permettre l'utilisation de nos infrastructure sportives au monde associatif. Nous évaluons la vitalité du SUAPS, tous publics confondus, à près de 8000 personnes.

PC : Y-a-t-il des dispositifs ou des cours proposés qui méritaient d’être plus connus ?

José : Le SUAPS tout simplement mériterait d’être plus connu. Je découvre avec stupéfaction chaque année des étudiants qui ignorent qu'il y a une piscine sur le campus, ou tout simplement qu'ils peuvent pratiquer autant d'activités sur place !

Par ailleurs, notre dispositif pour les sportifs de haut niveau et d'excellence est, je crois, encore trop confidentiel. Le sport santé et l'espace santé sont nos axes de développement sur lesquels la communication est importante. Et c'est tout aussi important, c'est incontournable car cela donne du lien et du sens à la vie universitaire ; la compétition universitaire, les animations et les pratiques de loisir. Les étudiants vivent mieux leur scolarité et réussissent mieux leurs études lorsqu'ils vivent une pratique sportive et / ou culturelle.

Maylin : Depuis l’année dernière se développe l’espace santé et bien-être. Il est orienté sur plusieurs axes : ostéopathie (Etudiants en dernière année), Conseil de nutrition et thérapeutique, Yoga, Ostéo thaï, réflexologie plantaire thaï, Shia Tzu, Auriculo réflexologie, ainsi que des conseils sur le bien être physiologique.




Françoise : Les installations sportives sont mal connues des étudiants malheuseument. Il n'est pas rare de voir des étudiants arrivés en 3 ème année au SUAPS et d'être étonnés qu'il y ait une piscine !?

PC : Une petite question que l'on aime bien dans les interviews Point COMMUN : qu'est-ce que vous préférez à l'Université Paris Nanterre ? Un lieu que vous appréciez particulièrement ?

Romain : Le lieu que je préfère à l’université est sans hésitation son centre sportif. Pour son ambiance, les différentes rencontres que l’on peut y faire et les échanges que l’on peut avoir avec des personnes de tout horizon.

Maylin : L’infrastructure extérieure, qui notamment l’été s’anime, musique, danse, jeux, c’est un lieu de rassemblement pour les étudiants et personnel. Voir même la visite de la ferme du bonheur ce qui est rare sur un campus parisien

Françoise : Sans aucun doute le patio du centre sportif !


 
PC : Avez-vous une dernière anecdote à nous raconter ou un message à faire passer à la communauté ?

José : VENEZ au SUAPS !

Maylin : 
Je vous invite à venir au SUAPS, chacun trouvera l’activité qui lui convient, du sport mais aussi la détente, du bien-être, des rencontres…un lieu d’évasion après une lourde journée, nous avons la chance d’avoir cette possibilité sur notre lieu de travail.

Françoise : Le SUAPS (ou centre sportif) n'est pas seulement un lieu pour faire du sport. C'est un espace de détente et de convivialité. C'est un outil exceptionnel de rencontre pour les étudiants qui viennent du monde entier. Exemple dans l'équipe de basket que je manage, il y a des joueurs issus de tous les continents ( Inde, l'Afrique, Chine, Amérique latine etc etc. ).

• Pour découvrir toutes les activités proposées par le SUAPS : www.nanterresportcampus.fr
Retrouvez les également sur Facebook : Suaps Nanterre

Mis à jour le 02 avril 2019